SA SAINTETÉ LE PAPE FRANÇOIS


 
 
 

 

Ouverture de l’année pastorale 2017-2018 dans le diocèse de Dolisie

vendredi 6 octobre 2017


Le dimanche 1er octobre en la fête de Sainte Thérèse de l’enfant Jésus, Mgr Bienvenu MANAMIKA, Évêque de Dolisie a, rendu publique son orientation pastorale de cette nouvelle année 2017 – 2018, fondée sur le trip type de F : Foi, Formation et Famille.

L’annonce a été donnée au cours de la messe qu’il a présidé à la place mariale de la Cathédrale Saint Paul de Dolisie. Messe couplée au lancement du mois du Rosaire.

Un moment très attendu par des milliers de fidèles venus des quatre coins du diocèse. Pour le décor, tous vêtus d’uniformes de leurs mouvements d’apostolats et services. Parmi les fidèles, on a noté la présence des autorités politico-administratives du Département du Niari et de la commune de Dolisie.

En s’appuyant sur ces trois F : Foi, Formation et Famille, l’Évêque a montré clairement sa détermination de former tout l’homme. Il a par ailleurs invité les prêtes à faire de cette trilogie leur leitmotive pastorale en vue de construire un diocèse fort et équilibré.

Ensuite, poursuivant son homélie, l’Évêque a rappelé aux frères et sœurs que le oui ! Soit oui ! Tel prescrit dans la parabole des deux fils extrait de Mathieu 21 ,28 à 32. Qui nous invite à la conversion et à faire la volonté du père non pas en paroles mais en actes ; car c’est la pratique qui vérifie la véracité de la qualité de notre engagement. Enfin, L’Évêque a conclu en demandant aux fidèles d’harmoniser leur vie avec Dieu ; car Le ciel commence ici-bas.

Au terme de cette l’eucharistie, Mgr Bienvenu MANAMIKA a ainsi clôturé les travaux de la Retraite -session des ouvriers apostoliques du diocèse, tenue du 18 au 30 septembre 2017 à Dolisie et a ouvert la nouvelle année pastorale en envoyant officiellement les prêtes en mission.

Il sied de signaler que, cette retraite a été animée par le père Aimé Mobweté SALAMU, prête du diocèse de Belley et Ars (France) en mission à Pointe Noire sous le thème : « L’identité du prête selon Saint Jean Eudes. »

 

Séverin MOUSSAVOU, Brazzaville, pour Radio Vatican

 

 


 
Haut de page